Activité commerciale : bien choisir son local à Louer

local à Louer

Publié le : 23 juillet 202211 mins de lecture

Bon nombre d’entrepreneurs se lancent à présent dans des activités de commerce et de vente, surtout après la fin de la pandémie. Au cas où vous prévoiriez également de reprendre ou de vous engager dans des activités de commerce, il vous faudra savoir bien choisir le local à louer. Vous devrez alors prendre en compte bon nombre de critères de sélection que vous verrez en détail dans cet article.

Vérifiez l’accessibilité et la situation géographique du local qui vous intéresse

Avant toute chose, il est recommandé de bien vérifier si l’emplacement géographique de votre local commercial est bien accessible, surtout pour les catégories de personnes et clientèles que vous souhaitez attirer. La facilité d’accès de votre locale commercial à louer sera alors plus pratique, à la fois pour votre personnel et pour vos clients. Par exemple, il est conseillé de chercher un local commercial proche des routes très fréquentées. En outre, n’oubliez pas de tenir compte de la longueur des trajets du personnel, ainsi que des tendances locales en matière de circulation. En outre, votre propriété commerciale doit disposer d’un nombre suffisant de places de stationnement. Vous n’attirerez alors pas seulement les piétons, mais aussi les personnes en véhicules. Au cas où vous prévoiriez de louer un local commercial pour la vente au détail, assurez-vous de choisir un emplacement où il y a beaucoup de passage (consultez le site arthur-loyd.com pour plus d’informations). Et il sera donc avantageux d’être proche des arrêts de bus et de tramway. Si vous vendez des articles avec les touristes et les étrangers pour cible, tenez compte des sites qui sont proches de l’aéroport. Un autre critère à prendre en compte, c’est d’éviter absolument les locaux à louer qui se situent dans des endroits mal fréquentés. En effet, avant de signer un bail, vous devez tenir compte du quartier dans lequel se trouve la propriété. Consultez les ressources en ligne qui comprennent les statistiques sur la criminalité, les données sur la réputation du quartier et d’autres informations. Vous devriez faire des promenades dans le quartier pendant la journée. Vos collègues et clients ne se sentiront pas en sécurité si vous optez pour un emplacement sinistre. Évitez les locaux qui se trouvent près des bâtiments qui abritent des types particuliers d’entreprises, comme celles qui sont similaires ou concurrents aux vôtres. Évitez aussi les locaux commerciaux qui se trouvent dans des endroits inconvenants. Par exemple, vous ne voudrez généralement pas avoir un bar ou un sexshop comme voisin si vous tenez un magasin de jouets pour enfants. Par ailleurs, vous devez aussi savoir si le local commercial est vulnérable aux catastrophes naturelles comme les inondations. Enfin, pensez également aux commodités d’être auprès des lieux et établissements dont vous avez fréquemment besoin. Par exemple, vous-même et vos employés peuvent simplement faire des courses pendant les pauses, grâce à la proximité des banques et des centres commerciaux. Votre équipe peut simplement se procurer les marchandises dont elle a besoin pour votre commerce, grâce aux commodités locales.

Prenez en compte la taille du local commercial selon vos besoins actuels et futurs

La taille d’espace pour votre local commercial dépend du type d’activité commercial que vous souhaitez exercer. Avez-vous besoin de plusieurs pièces avec cuisine et salle d’accueil, ou bien des comptoirs séparés avec des bureaux individuels et une cantine ? Sinon, souhaitez-vous un espace de travail ouvert ? De combien de salles avez-vous besoin ? Pour un restaurant, il se peut que vous ayez besoin de plus d’espace pour une zone de réception de vos clients. Si vous prévoyez d’ouvrir une grande boutique de vente avec divers articles, vous aurez besoin d’un grand espace de stockage qui servira d’entrepôt. Si au contraire, vous prévoyez une réduction future des effectifs pour une raison quelconque (externalisation de certaines fonctions par exemple), vous ne voulez pas vous occuper un local commercial trop grand. Autre chose : vous devez penser à l’atmosphère de l’espace en plus de sa taille, car il doit refléter la culture et la marque de votre entreprise. Par conséquent, votre local doit être propre (les murs et le sol) et posséder toutes les commodités indispensables pour le bien-être des clients et du personnel. Il peut s’agir de lavabo et d’évier, de toilettes, de poubelles, etc. D’un autre côté, vous devez prévoir plus d’espace pour l’évolution et l’expansion future de votre activité commerciale. Sur la durée du bail de location local commercial, tenez compte du potentiel d’expansion et d’autres éléments qui peuvent avoir un impact sur votre besoin d’espace. Faites de votre mieux pour négocier une durée de bail plus courte si vous ne pouvez pas actuellement assumer le coût d’un espace supplémentaire. Une autre solution consiste à inclure dans le bail une clause accordant au locataire la priorité sur tout espace voisin qui deviendrait vacant.

Faites un minimum d’investigation sur les propriétaires des locaux commerciaux

Les propriétaires vérifient toujours les antécédents des locataires potentiels lorsqu’ils louent une propriété commerciale afin d’éviter les mauvaises surprises. Rien n’empêche les locataires potentiels de faire de même avant de signer un bail et d’emménager. De ce fait, la solvabilité d’un propriétaire d’immeuble est cruciale, en particulier dans une économie en baisse où les investisseurs immobiliers importants peuvent prendre un coup. Si les propriétaires d’un immeuble restructurent un prêt qu’ils ne peuvent pas rembourser ou connaissent toute autre difficulté financière, les locataires doivent en être informés. Ce n’est pas une mauvaise idée de procéder à une vérification de la solvabilité, surtout dans les situations importantes où beaucoup de choses sont en jeu. Les sociétés d’évaluation du crédit ont accès à une multitude de données, notamment pour savoir si une personne a déjà connu un remboursement tardif ou inexistant d’un prêt ou d’une facture ; reconnu coupable d’un crime, ou engagé dans des batailles juridiques. Il est également judicieux de demander à votre propriétaire potentiel des références de locataires actuels et passés, puis de les contacter. Les questions que vous pouvez poser aux références sont les suivantes :

  • La rapidité avec laquelle le propriétaire a répondu à des problèmes ou à des demandes de renseignements inattendus.
  • Les plus grands défis auxquels les locataires ont été confrontés lors de la location local commercial
  • Les dilemmes ou les problèmes qui ont surgi et la façon dont ils ont été résolus.
  • La facilité de travailler avec le propriétaire et le gestionnaire du local commercial en général.

En contactant les références, vous cherchez à repérer les signaux d’alarme qui pourraient indiquer que choisir le local n’est peut-être pas une meilleure idée.

Fixez un loyer de location réaliste en rapport avec la durée de location

Fixez un plafond réaliste au prix total que vous êtes prêt à payer, en tenant compte de toutes les dépenses : loyer, les services publics, l’assurance, le stationnement et les impôts fonciers (si vous louez dans un immeuble à locataires multiples). N’oubliez pas de prévoir un budget pour les paiements initiaux que vous devrez sûrement effectuer, comme un dépôt de garantie ou des modifications de l’espace pour répondre à vos besoins. En ce qui concerne la durée du bail, vous aurez moins d’alternatives si vous devez trouver un local commercial à louer immédiatement, plutôt que d’avoir le luxe de chercher jusqu’à ce que vous trouviez l’endroit idéal. Selon les objectifs de votre entreprise commerciale, vous pouvez opter pour la stabilité d’un bail à long terme (un an ou plus), en particulier si vous souhaitez réduire les dépenses d’aménagement et développer une clientèle fidèle. Si vous débutez dans votre entreprise et ne souhaitez pas vous engager à long terme, vous préférerez probablement la flexibilité d’un contrat de location plus court (même au mois). Quoi qu’il en soit, lisez attentivement les termes et les conditions du bail de location avant de le signer. Parfois, des frais d’exploitation commerciale sont cachés, et de fausses promesses sont faites. Si vous les découvrez plus tard, cela ruinera votre image de marque. Si besoin, un courtier expert en immobilier commercial peut vous aider à identifier les charges typiques des immeubles commerciaux.

Faites-vous aider par un professionnel de l’immobilier commercial

Le secteur de l’immobilier commercial retrouve peu à peu sa vigueur d’avant la pandémie. En effet, les professionnels et les investisseurs découvrent un environnement favorable à la croissance des activités commerciales et, par conséquent, le marché des propriétés commerciales a été revitalisé. La demande de locaux commerciaux a augmenté, en particulier dans le secteur du commerce de détail. Les recherches se sont déplacées vers le centre-ville et les parcs d’affaires périphériques. Les bureaux, les commerces et l’immobilier industriel sont les types de biens que les courtiers en immobilier commercial se spécialisent dans la vente et dans les locaux à louer. En plus de votre avocat d’affaires, votre courtier en immobilier commercial sera votre expert privilégié pendant le processus de location. Étant donné qu’il n’existe pas de base de données pour les biens immobiliers commerciaux, les courtiers sont la meilleure source d’information sur ce qui est et pourrait être disponible dans votre région. Votre courtier en immobilier commercial peut vous aider à la fois à trouver des locaux et à négocier votre bail, en veillant à ce que vous obteniez les meilleures conditions possibles. Ils peuvent vous aider à négocier diverses questions, notamment les périodes d’abattement de loyer, les allocations de construction et les prix de location. 

Gestion locative : comment bien gérer son bien ?
Comment réaliser un état des lieux : que faut savoir ?

Plan du site